Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 11:33


Il a tout d'un grand , sauf la taille .Voilà un bel athlète dopé

naturellement au courage , à la tenacité et à l'intelligence . Il oscille


inlassablement entre terrains de chasse impraticables , les podiums

ouatés des expositions canines ou les pantoufles laineuses de son

maitre pas peu fi√®re  d'une telle polyvalence .Joyeux comme un pinson

et beau comme un camion , le cocker anglais s'est-il enfin débarrassé

 d'une sale r√©putation qui lui pendait aux oreilles ?







Voilà quelques qualificatifs qui lui vont à merveille :

- Buldozers de la broussaille

- Magnets sur frigo criant famine

- Pot de colle avec ses maitres mais il aura tendance à en écouter un
 
plus que l'autre...

- Ils sont un peu tete de mule

- Infatigable dans la poursuite du gibier , vif , actif ,excellent nageur
 
et rapporteur et ... amusant

- On peu l'amener partout et meme au restaurant  o√Ļ il restera sous la
table et saura etre discret

- Détective privé sur terrains sales

- Derrière la tondeuse se cache un caniche...







 











Repost 0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 18:21




A force de se réfléchir dans un miroir de souvenirs ,

j’en oublie que mon avenir est presque là ...









Repost 0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 17:29



Les le√ßons de l'amour sont parfois difficiles √† apprendre.  Ceux qui sont n√©s dans un foyer o√Ļ la confiance et la joie brillaient surtout par leur absence d√©couvrent souvent qu'ils r√©p√®tent inconsciemment les comportements appris durant leur enfance et, parfois, il semble qu'il soit trop tard : le divorce est prononc√©, leurs propres enfants sont d√©j√† grands, eux-m√™mes sont devenus d√©pendants de l'alcool, du jeu ou d'autre chose.  Cette situation est-elle d√©sesp√©r√©e ? Au contraire, il s'agit de circonstances qui se pr√™tent √† merveille au miracle de l'amour.  Notre pass√© peut nous servir de point de r√©f√©rence et nous montrer ce que nous ne voulons plus dans notre vie.  D√®s qu'on lui taille une br√®che, l'amour s'y glisse, se moquant bien de nos conditionnements.  Donnons-lui une chance.

Je suis n√© pour le bonheur.  Chaque jour, mon destin se r√©alise et j'en suis conscient.

" Amour, tu as √©t√© mon ma√ģtre. Si je pouvais deux fois na√ģtre, comme je te servirais mieux. "
















Repost 0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 16:58













"La  douleur de l'√Ęme  p√®se  plus que la



souffrance  du  corps."






















Repost 0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 11:30






Et un jour une femme
dont le regard vous fr√īle
Vous porte sur ses épaules
Comme elle porte le monde
Et jusqu'à bout de force
Recouvre de son écorce
Vos plaies les plus profondes
Et jusqu'au bout d'elle même
Vous prouve qu'elle vous aime
Par l'amour qu'elle inonde

Jour après jour vous redonne confiance
De toute sa patience
Vous remet debout

Et jusqu'au bout d'elle même
Vous prouve qu'elle vous aime ...









Repost 0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 11:35


Fetant le 6 septembre prochain son 76 √®me anniversaire Gilles LECLERCQ a conserv√© tout son dynamisme. Natif de Picardie , il est un de ces " fran√ßais de l'int√©rieur " qui se sent  tout √† fait bien en Alsace et , plus particuli√®rement , √† Reichstett o√Ļ il r√©side actuellement . Durant sa longue vie professionnelle et extra - professionnelle de 58 ann√©es Gilles aura su mener trois grandes carri√®res , tr√®s distinctes  sans compter quelques fonctions accessoires pour meubler les temps morts .

A 18 ans en 1951 , Gilles est entr√© dans l'arm√©e comme volontaire . Commence alors un long p√©riple , durant 26 ann√©es , √† travers plusieurs garnisons en Allemagne et dans le Sud Alg√©rien  , notamment comme sp√©cialiste des transmissions sahariennes (radio , morse , chiffre) . Il termine  ce parcours au service de la d√©fense nationale √† l'Ecole Militaire de Strasbourg , l'√©cole des cadres , en 1977 .
Plusieurs décorations ont récompensé ses services mais , la plus belle à ses yeux , la Médaille Militaire qui lui a été remise en 1968 , sur la place d'armes de cette meme école de Strasbourg.
 C'est aussi au d√©but de cette carri√®re militaire que Gilles a rencontr√© son √©pouse , Paule PEREZ , originaire de  Colomb - b√©char , dans les territaires du Sud Alg√©rien , d√©partement 94 √† l√©poque . Trois enfants et quatre petites - filles sont n√©s de cette union . 

Ensuite , ne se sentant pas pret √† l'inactivit√© , Gilles a rempil√© , cette fois √† l'Education Nationale , pour une seconde carri√®re de 25 ann√©es . Affect√© √† la r√©sidence universitaire de la Robertsau , rattach√©e aux oeuvres universitaires scolaires de Strasbourg , Gilles √©tait charg√© de travaux administratifs , de comptabilit√© et de gestion du personnel . L√† aussi , ses comp√©tences et son souci du travail bien fait ont √©t√© r√©compens√©s .En aout 1998 il a √©t√© fait chevalier des Palmes Acad√©miques.

Il y a trois ans , sollicit√© par le cur√© Cl√©ment ROESCH , il a accept√© la fonction de sacristain au service de la paroisse catholique de Reichstett . Une troisi√®me carri√®re , d'un autre genre . "Une d√©marche tr√®s personnelle , un appel " , dit-il . En creusant davantage , on d√©couvre un fid√®le pratiquant , servant de messe durant son enfance . Gilles √©tait aussi en situation de fragilit√© . Sa fille Catherine , √† laquelle il est tr√®s attach√© , souffrait d'un  grave probl√®me de sant√© , une grande souffrance pour lui .
En prenant en charge cette mission au servive de l'Eglise , il en espérait un réconfort , une aide divine en quelque sorte . Depuis , l'état de sa fille s'est amélioré , mais Gilles , lui a découvert quelque chose de difficile à expliquer . Quand il se retrouve dans son église de Reichstett , surtout quand il y est seul , il a le sentiment d'etre tout près de Dieu , de pouvoir lui parler et d'etre écouté .
En √©voquant cette √©trange d√©couverte , Gilles a un petit rire d'humour . " Surtout  qu'on ne prenne pas pour une nouvelle Bernadette SOUBIROUS. Mias le fait est l√† , cela se passe au fond de moi , une sensation forte et myst√©rieuse m'envahit √† l'int√©rieur de l '√©glise ."   
Tout cela ne fait que renforcer les liens quasi fraternels  qu'il entretient avec le cur√© Cl√©ment ROESCH avec qui il travaille en parfaite harmonie .



PORTRAIT de mon papa paru dans les DNA ( dernières nouvelles d'Alsace ) le 28 juillet 2009.

 

 

 

Repost 0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 19:05






Ainsi s’écoule toute la vie...

On cherche le repos en combattant les obstacles

et si on les a surmontés,

 le repos devient insupportable...








Repost 0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 19:04







Je n'emporte rien vraiment

Je veux vivre d'autres mues,

Je suis riche du temps,

De tout ce que j'ai perdu,

Je suis légère au vent

Je promets d'être sage,

De laisser au cadran

L'aiguille tourner ma page ...







Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 16:31





Un matin comme tous les autres
Un nouveau pari
Rechercher un peu de magie
Dans cette inertie morose

Jouer le r√īle de sa vie
Puis un soir le rideau tombe
C'est pareil pour tout l'monde

Rester debout mais à quel prix
Sacrifier son instinct et ses envies
Les plus essentielles

Mais tout peut changer aujourd'hui
Et le premier jour du reste de ta vie
Plus confidentiel

Pourquoi vouloir toujours plus beau
Plus loin plus haut
Et vouloir décrocher la lune
Quand on a les étoiles

Quand les certitudes s'effondrent
En quelques secondes
Sache que du berceau à la tombe
C'est dur pour tout l'monde ...





Repost 0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 10:24






 On ne va jamais aussi loin que lorsqu‚Äôon ne sait pas o√Ļ l‚Äôon va.

Accepter de partir à l’aventure dans notre vie, c’est admettre que tout est croyance
 et faire taire la peur de ne plus pouvoir exister en dehors de l‚Äôimage que nous avons de
  nous-m√™mes et du monde.
C’est la condition pour que nous puissions, nous aussi, découvrir une terre inconnue.
Ce continent porterait notre propre nom.
Cela nécessite d’expérimenter le monde dans l’instant, en restant disponible

et ouvert à ce que la vie nous propose seconde après seconde.

Sans fixation par rapport au passé, sans attente par rapport au futur.
Nous n’avons jamais appris à le faire et, pourtant,

nous tenons peut-être là le secret de notre véritable

      bonheur...




               



Repost 0